Please enable JS

La question des oeuvres protestantes dans la prédication des XVIIIe et XIXe siècles

1-celine-borello

La question des oeuvres protestantes dans la prédication des XVIIIe et XIXe siècles

Céline Borello, Professeur d’histoire moderne à l’Université du Maine.

Librairie Jean Calvin
CYCLE de Conférences 2017 : Les protestants à l’OEuvre
vendredi 13 janvier 2017 à 18h30
Dans l’Ampithéâtre de la médiathèque à Alès

Dans le protestantisme, les oeuvres ne sont pas garantes de salut comme dans le catholicisme mais elles demeurent un prolongement de la foi, de l’application de l’amour du prochain et de la reconnaissante envers Dieu. Au coeur de cette action qui mobilise théoriquement toute une communauté, l’impulsion de certains, au premier plan desquels les pasteurs, paraît décisive. Comment convaincre les fidèles de la nécessité à s’engager dans le service des plus humbles ? La prédication, clandestine ou légale, des XVIIIe et XIXe siècles se révèle un moyen important pour mobiliser l’ensemble des croyants afin d’entourer les malades, pour offrir assistance et secours aux plus faibles ou encore développer l’éducation envers les plus défavorisés.