Please enable JS

Entourer, réchauffer, soutenir et sauver : la Cimade en action de 1939 à aujourd’hui !

Entourer, réchauffer, soutenir et sauver : la Cimade en action de 1939 à aujourd’hui !

Librairie Jean Calvin
CYCLE de Conférences 2017 : Les protestants à l’OEuvre

Patrick Cabanel, directeur d’études à l’École pratique des hautes études

Vendredi 15 septembre 2017 à 18h30
dans la salle du Capitole 10 Place de l’Hôtel de ville, 30100 Alès

Créé en 1939 dans une optique strictement confessionnelle et «communautaire», pour aider les protestants alsaciens déplacés par les autorités dans le Limousin à cause de la guerre, le CIMADE (Communauté inter-mouvements [de jeunesse] auprès des évacués) est très vite devenu la Cimade et a changé d’objectif dès l’automne 1940. L’association, alors presque exclusivement composée de jeunes femmes, est entrée dans les camps d’internement de Vichy pour venir en aide aux juifs étrangers; cette aide s’est ensuite généralisée et est devenue clandestine. À la Libération, la Cimade a choisi de poursuive son oeuvre auprès d’autres populations, et n’a depuis cessé de croitre en effectifs, en actions, en réputation, en se portant systématiquement aux côtés des populations déplacées, des exilés, des réfugiés, des immigrés. Son histoire, d’une certaine façon, est celle du malheur du monde dans la mesure où il est venu frapper aux portes de la France et où la société civile a tenté de le prendre en charge. La Cimade offre ainsi un double exemple: celui d’une initiative du protestantisme devenue largement sécularisée et laïque, et celui d’une extraordinaire continuité, dans la générosité et le militantisme, depuis 1939 et à travers les vicissitudes du monde contemporain.