Please enable JS

Mise en place des « couloirs humanitaires » en France : un projet oecuménique et citoyen innovant pour l’Europe

266-2-lampedusa-senza-piu-fiatoLors de l’AG de la Fédération protestante de France qui s’est tenue les 28 et 29 janvier 2017, François Clavairoly a retenu l’accueil des réfugiés comme l’un des quatre engagements prioritaires de la FPF.

Comment fonctionnent les couloirs humanitaires : Un projet oecuménique et citoyen innovant pour l’Europe
Les couloirs humanitaires sont régis par un protocole d’entente signé très prochainement par:
le Ministère de l’Intérieur, – La Communauté de Sant’Egidio à l’initiative du projet, – La Fédération protestante de France, – La Conférence des évêques de France, – La Fédération de l’Entraide protestante, – Le Secours catholique – Caritas France.
Le projet permettra l’accueil en France, dans de bonnes conditions d’intégration, des personnes ayant fui la Syrie ou l’Iraq, ayant trouvé un abri temporaire au Liban, et reconnus comme bénéficiaires de la protection internationale après le signalement de leur situation par les promoteurs du projet et l’examen de leur dossier par les autorités françaises. Les couloirs humanitaires prévoient l’arrivée dans notre pays, en l’espace de 18 mois, de cinq cents réfugiés (500) et leur accompagnement en vue d’une pleine intégration et inclusion en France.

Les couloirs humanitaires sont le fruit d’une collaboration oecuménique entre catholiques et protestants initiée en Italie :
La Communauté de Sant’Egidio, la Fédération protestante de France, la Conférence des évêques de France, la Fédération de l’Entraide protestante, le Secours catholique – Caritas France ont choisi d’unir leurs forces pour réaliser un projet humanitaire de haut niveau.
C’est en Italie qu’a été initié le projet pilote des Corridoi umanitari à l’initiative de la Communauté de Sant’Egidio avec la Fédération italienne des Eglises évangéliques et la Table vaudoise, par un protocole signé le 16 décembre 2015 avec les ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères italiens. 600 migrants fuyant l’Irak et la Syrie ont déjà bénéficié dans ce cadre d’une voie d’accès sûre en Europe en même temps qu’un programme complet d’intégration.

C’est un projet-pilote, le premier en son genre en Europe, et il a comme objectifs principaux :
– d’éviter les voyages des réfugiés sur les embarcations de la mort en mer Méditerranée ;
– de lutter contre le commerce mortel des passeurs et des trafiquants d’êtres humains ;
– d’accorder à des personnes en « condition de vulnérabilité » (par exemple des victimes de persécutions, torture ou violence, des familles avec enfants, des femmes seules, des personnes âgées, des malades, des personnes handicapées) une entrée légale sur le territoire français dans le cadre d’une admission pour motif humanitaire avec octroi du statut de réfugié ;
– de permettre d’entrer en France de manière sûre pour soi et pour tous, car la délivrance des visas et l’octroi du statut de réfugié prévoit les contrôles nécessaires de la part des autorités française.